Prendre RDV en ligne

L’augmentation mammaire à Paris, comment faire les bons choix ?

La pose de prothèses pour l’augmentation mammaire est l’opération de chirurgie esthétique la plus pratiquée dans le monde. Elle consiste à augmenter la taille de la poitrine lorsque celle-ci est trop petite, mais également pour corriger son aspect après une grossesse, une perte de poids, un relâchement de celle-ci. Le choix de la forme de poitrine souhaitée et de son volume est une étape importante. Le chirurgien spécialiste peut proposer différents types d’implants selon le résultat désiré et la morphologie de la patiente. Spécialiste de l’augmentation mammaire à Paris, il doit examiner scrupuleusement la silhouette, la taille, la forme et le positionnement des seins, les aréoles, mais également l’épaisseur et la tonicité de la peau pour faire le bon choix de prothèses et de la manière dont il va les mettre en place.

Les progrès de ces dernières années ont permis de développer des prothèses de plus en plus fiables. Elles sont généralement formées de gel de silicone recouvert d’une enveloppe en élastomère. Leur grande diversité, des prothèses rondes ou anatomiques,  laisse à chaque femme le choix  de trouver la taille la plus harmonieuse pour elle. L’incision pour les placer se fera dans le sillon sous-mammaire, au creux des aisselles ou autour de l’aréole et  elles seront positionnées derrière ou devant  le muscle pectoral ou la glande de ce même muscle. Etant donné que l’augmentation mammaire est un désir personnel de mettre en valeur la partie la plus féminine du corps, le choix du chirurgien à Paris est primordial.

L’art de la chirurgie correctrice du cuir chevelu

Pratiquée à Paris depuis de très nombreuses années, la greffe de cheveux  permet de retrouver  une harmonie naturelle de la chevelure, grâce à la redistribution des propres cheveux. Le chirurgien esthétique spécialiste de cette technique va ponctionner des cheveux dans la zone postérieure de la tête là où les cheveux ne tombent pas, pour les implanter dans la zone dégarnie de cheveux. Le problème de calvitie qui concerne généralement les hommes, touchent également les femmes chez qui il se traduit davantage par un manque de densité. Pour avoir à nouveau une masse de cheveux plus importante, qui permet de se coiffer normalement, la technique de greffe de cheveux est possible sans abîmer les cheveux existants.

De nos jours à Paris, la greffe de cheveux sur les femmes représente un volume d’un patient sur trois.  Le responsable de la chute de cheveux est un facteur naturel chez l’homme qui est l’alopécie androgénétique, engendrée par l’action des hormones masculines sur la racine des cheveux. Chez les femmes, les causes sont plutôt liées à un évènement comme une grossesse, une ménopause, mais également le stress, la fatigue, le tabac. D’autres paramètres peuvent favoriser la chute de cheveux comme la maladie, les accidents, les médicaments ou les régimes alimentaires déséquilibrés. La greffe de cheveux est également une solution optimale pour corriger la chute des sourcils et l’absence de poils de barbe.

Les suites opératoires immédiates de la greffe de cheveux FUE

La transplantation capillaire ou greffe de cheveux FUE est une opération chirurgicale efficace et renommée, sans douleur, sans cicatrices, qui permet  l’implantation de 1.000 à 4.000 cheveux en une séance. Celle-ci se réalise sur des patients de tout âge, hommes ou femmes souffrants de dégarnissements capillaires localisés ou étendus mais également pilaires comme la barbe, les sourcils, la moustache. Grâce à une technique de micro greffes d’unités folliculaires prélevés directement sur le patient, le résultat est naturel et permet une repousse normale  et définitive de la chevelure.

Le chirurgien va préparer sur le cuir chevelu à traiter de très fines cavités prêtes à accueillir les implants. Cette opération va provoquer sur le crâne des petites croûtes qui tomberont à partir de la première semaine lors de la cicatrisation. Les cheveux vont repousser normalement dans la zone où les follicules ont été prélevés, tandis que les cheveux implantés vont finir par tomber complètement. Cela permet en effet au bulbe de prendre sa place afin que les nouveaux cheveux puissent finalement repousser. Il est possible de porter une casquette après l’opération, de faire un shampoing léger après 3 jours et de reprendre une activité professionnelle et sociale dès la sortie du cabinet. Les cheveux vont repousser à un rythme normal de 1 cm par mois et il faudra tout de même attendre entre 6 et 12 mois pour obtenir le résultat final. La greffe de cheveux FUE apporte une solution esthétique et définitive.

La greffe de cheveux FUE : absence de cicatrices pour un résultat naturel

La perte de cheveux, ce problème typiquement masculin mais qui concerne également les femmes est un phénomène qui touche même les jeunes et qui s’accentue dès l’âge de 35 ans passés. Il est difficile de réellement prévenir la chute de cheveux, et leur perte donne lieu à une calvitie plus ou moins importante, souvent source de complexes. La chirurgie esthétique utilise la greffe de cheveux FUE   (Follicular Unit Extract), qui est une technique qui consiste à prélever des greffons sur une partie de l’arrière de la tête, pour les réimplanter dans les zones où les cheveux ne poussent plus.  Cela permet d’éviter toute cicatrice et de redonner une chevelure qui repousse de manière naturelle.

La procédure d’extraction des follicules s’effectue en règle générale sur cheveux tondus puisqu’il sera plus facile de sélectionner les follicules sur le cuir chevelu pour les retirer un à un, mais elle est également possible sur cheveux plus longs. Ceux-ci sont ensuite nettoyés et vérifiés avant d’être réimplantés dans la zone à traiter. Le résultat de la greffe de cheveux FUE dépendra bien sûr de la technique utilisée, mais d’autres facteurs, comme le dessin de la ligne de cheveux et leur aspect naturel, la capacité à produire de la densité sont très importants. Etant donné la petite taille des ustensiles utilisés la zone du cuir chevelu qui donne les follicules retrouve son aspect normal au bout d’une vingtaine de jours sans aucune trace ni cicatrices. Quant à la zone receveuse, les rougeurs s’estompent au bout d’une quinzaine de jours.