Prendre RDV en ligne

Greffe de barbe : plus jamais imberbe !

Comment obtenir une belle barbe ?

Barbe de trois jours ou big barbe, les poils sont à la mode,  générant chez les imberbes une demande jusque là difficile à combler. Fort heureusement, la greffe de barbe est arrivée !

 

Lorsqu’une tendance se prolonge et s’impose en modèle, difficile de ne pas y succomber. Tel est le cas de la barbe qui semble devenir un incontournable pour une certaine frange de la population masculine.

Malheureusement, a l’instar des cheveux qui ne sont pas beaux et naturellement fournis pour tous, les poils de barbe n’élisent pas génétiquement domicile sur tous les visages.

Pour remédier à cette absence, on peut avoir recours à l’implantation de barbe.

Réalisée selon le même procédé que la greffe capillaire, cette technique permet de reconstruire ou de densifier une barbe. Elle peut aussi corriger une alopécie locale de la barbe ou de la moustache, voire dissimuler une cicatrice.

 

Greffe de barbe : 2 méthodes de prélèvement

La greffe de barbe consiste à prélever des follicules pileux dans la couronne du cuir chevelu pour les transplanter dans la barbe/moustache à reconstruire, densifier ou corriger selon un schéma pré-établi.

Ce prélèvement s’effectue de 2 façons :

– Par bandelette de cuir chevelu.

Le prélèvement est effectué sur l’arrière de la tête. Découpée en greffons de 1 à 2 follicules, ceux-ci sont réimplantés dans la barbe/moustache.

– Par extraction folliculaire.

Réalisée sur un cuir chevelu rasé à l’arrière de la tête, cette technique consiste à prélever les follicules un par un à l’aide de micro-pinces qui ne laisseront que de micro-cicatrices invisibles à l’œil nu. Plus minutieuse, cette intervention est aussi plus longue : de  5 à 6 heures selon l’importance de la barbe/moustache à greffer.

 

Greffe de barbe : seulement 3 mois pour arborer des poils

Quel que soit le mode de prélèvement, la greffe de barbe est réalisée par le chirurgien plasticien sous anesthésie locale associée à une pré-médication.

La séance dure entre 5 et 6h00 selon la technique de prélèvement choisie.

Des photos médicales réalisées avant l’intervention et un marquage au crayon permettent de délimiter la zone de barbe à traiter et la zone chevelue à prélever.

La repousse des nouveaux poils s’effectue entre le 3ème et le 4ème mois après la séance avec un résultat final au bout d’un an.

Selon les cas, plusieurs interventions peuvent être nécessaires – espacés d’au moins 6 mois – notamment si la surface à traiter est importante.

Les commentaires sont fermés.