Prendre RDV en ligne

Pourquoi les paupières tombent-elles ?

Également connu sous le nom de « ptôse des paupières » ou « ptosis », le phénomène des paupières tombantes a différentes origines. Cet affaissement de la paupière supérieure, qui se manifeste sur un seul œil ou sur les deux, peut faire l’objet d’une intervention chirurgicale dans le cas des personnes souffrant de désagréments esthétiques.

Qu’est-ce que le ptosis des paupières ?

Selon son origine grecque, le mot « ptôse » signifie « tomber ». Le ptosis correspond ainsi à un abaissement de la paupière supérieure dû à un défaut du muscle releveur (qui lui permet de se fermer). Lorsqu’il ne fonctionne pas correctement, cela donne lieu à un ptosis. Il peut être unilatéral ou bilatéral selon qu’il affecte un ou les deux yeux. Ce phénomène assez courant n’entraîne pas systématiquement d’autres maladies ou symptômes, cependant une intervention chirurgicale peut se justifier lorsque la chute de la paupière commence à altérer le champ visuel. L’opération améliore d’une part le bon fonctionnement des yeux et offre une meilleure esthétique. Le ptosis, qui dévoile un état avancé de l’affaissement de la paupière supérieure, nécessite toutefois le diagnostic d’un médecin spécialisé pour être décelé et éventuellement traité.

Quelles en sont les causes ?

Il existe différentes formes de ptosis. Celui-ci peut être congénital. Dans ce cas, l’altération du muscle releveur de la paupière supérieure est présente dès la naissance sur une seule ou sur les deux paupières. Il peut également être la conséquence d’un traumatisme, suite à un accident ou à un choc à l’arcade sourcilière avec un objet entraînant une rupture du tendon du muscle releveur. Le ptosis apparaît dans le cas de maladies neuromusculaires, lorsque le nerf est atteint. Enfin, il a parfois lieu suite à une chirurgie oculaire ou en raison du processus naturel de vieillissement. Les agressions du quotidien telles que la pollution, le soleil ou encore le tabac jouent également un rôle accélérateur dans ce processus. La peau des paupières étant très fine, elle perd plus rapidement en élasticité et devient moins flexible.

Les commentaires sont fermés.