Prendre RDV en ligne

La correction des seins qui tombent

Lorsque la poitrine perd son galbe, c’est-à-dire qu’il y a un décalage entre l’équilibre de la peau et la glande mammaire, les seins s’affaissent et adoptent une position basse tandis que la partie haute s’aplatit. Les contextes anatomiques d’une ptôse mammaire peuvent être génétique et donc exister depuis l’adolescence, mais le plus souvent elles sont liées à des variations de poids, des grossesses avec ou sans allaitement, ou encore au vieillissement, qui fait fondre les tissus mammaires. Avant l’intervention d’une mastopexie, le chirurgien va établir un examen clinique, en vérifiant les arguments anatomiques et les contre-indications.

L’intervention en elle-même dure en règle générale 24 heures et se pratique sous anesthésie générale. La ptôse mammaire consiste à retirer la peau en excédant, tout en recentrant la glande mammaire et en remontant l’aréole du mamelon. Il existe trois types de cicatrices, la péri-aréolaire qui est circulaire autour de l’aréole, la verticale qui s’ajoute à la cicatrice péri-aréolaire qui part du pôle inférieur de l’aréole au sillon sous mammaire. La troisième, pratiquée en cas de ptôse sévère avec réduction mammaire, est réalisée en forme de T inversé avec une cicatrice horizontale supplémentaire. La mastopexie peut être conjuguée avec une mise en place de prothèses. La correction de ptôse mammaire  donne de très bons résultats, les seins retrouvent une jolie tenue et une forme ronde et esthétique

 

Les commentaires sont fermés.