Prendre RDV en ligne

Questions sur la greffe de cheveux - Paris 17ièmeA quel moment du dégarnissement doit-on réaliser une greffe de cheveux ?

Cette décision est à prendre au cas par cas.

 

Celle-ci dépend de:

  • l’âge du patient: Les personnes qui développent une alopécie précoce ont tendance à évoluer vers des calvities de grandes surfaces avec une zone donneuse se limitant parfois à une simple couronne. L’évolution de la calvitie est souvent rapide et mal tolérée psychologiquement. La greffe de cheveux est pour ces patients une solution mais bien souvent on a tendance à privilégier dans un premier temps la zone avant puis une fois que le processus alopéciant s’est stabilisé, on peut envisager une couverture de la tonsure en fonction du capital cheveux restant dans la zone donneuse.
  • de la motivation: L’importance de la gène exprimée par le patient doit justifier la greffe de cheveux. Cette demande est personnelle et ne doit pas venir d’une tierce personne.
  • du degré du dégarnissement: Il varie d’un individu à un autre. On doit tenir compte de la localisation de la calvitie soit isolée à une zone (golfes, front, vertex, tonsure, tempes), soit étendue à plusieurs zones. Le caractère évolutif ou stable de l’alopécie est également un critère important à prendre en compte.
  • de la qualité de la zone donneuse: Les résultats d’une greffe de cheveux dépendent pour beaucoup de la qualité de la zone chevelue restante. Les critères de bon pronostic sont des cheveux épais, une forte densité capillaire et une grande surface de cuir chevelu exploitable.

La greffe de cheveux peut-elle ne pas réussir ?

La prise de greffe de cheveux après une séance d’implants capillaires est généralement bonne (estimée à 95%). Elle dépend essentiellement de la richesse vasculaire du cuir chevelu qui est assurée par un important réseau anastomotique.

La prise de greffe est diminuée lorsque les greffons sont trop larges et trop proches. Seule l’utilisation d’unités folliculaires fins placés dans des micro-fentes rapprochées permet d’augmenter la densité capillaire au cm² en toute sécurité.

Le tabac et les expositions prolongées des surfaces dégarnies au soleil, altèrent la vascularisation du cuir chevelu et par conséquent peuvent limiter la prise de greffe de cheveux.

Y-a-t’il une différence de résultat entre la FUE et la FUT ?

Quelque soit la technique de prélèvement utilisée FUE ou FUT, l’objectif est le même: obtenir des greffes de cheveux sous la forme d’unités folliculaires qui seront ensuite réimplantées dans des micro-incisions. Le résultat est identique pour un même nombre d’implants capillaires répartis sur une même surface.

  • Les 2 grandes différences constatées pour ces 2 méthodes de prélèvement FUE/FUT sont:
  • L’absence de cicatrice linéaire dans la zone donneuse pour la greffe de cheveux par FUE

La possibilité de transplanter une plus grande quantité d’unités folliculaires par séance pour la greffe de cheveux par FUT (technique de la bandelette)

Est-il judicieux de proposer une greffe de cheveux par la technique FUE lorsqu’on a déjà subi une ou plusieurs interventions par la technique de la bandelette ?

Il n’est pas logique de proposer une FUE après une intervention de greffe de cheveux par bandelette pour plusieurs raisons:

  • Lorsque le patient présente déjà une cicatrice sur l’arrière de la tête, la technique de greffe cheveux par FUE perd de son intérèt puisque l’objectif principal de cette technique est l’absence de cicatrice linéaire.
  • Il est possible lors d’une nouvelle intervention de greffe de cheveux par bandelette de reprendre la cicatrice déjà présente ce qui permet d’éviter une nouvelle cicatrice.
  • Pour la technique de greffe FUE il est nécessaire de raser largement la zone de prélèvement et rend donc l’ancienne cicatrice visible le temps de la repousse (15 jours)
  • Le prélèvement des unités folliculaires par la technique FUE est plus délicat sur la zone chevelue proche de la cicatrice de prélèvement par bandelette. En effet dans cette région le cuir chevelu est cicatriciel plus dure et plus fibreux ce qui augmente le risque de transection (section des racines)

En revanche on peut proposer une greffe de cheveux par la technique FUE :

  • lorsqu’il n’y a plus aucune souplesse du cuir chevelu pour la réalisation d’une greffe de cheveux par bandelette
  • lorsqu’on souhaite atténuer une cicatrice de bandelette en implantant directement dans la cicatrice des unités folliculaires prélevés par FUE

Les commentaires sont fermés.