Prendre RDV en ligne

Réduction mammaire : parlons-en

Si beaucoup de femmes cherchent à augmenter le volume de leur poitrine, un grand nombre d’entre elles désire avoir recours à une réduction mammaire. Douleurs dorsales, inconfort, difficultés pendant le sport, voici autant de raisons qui poussent de plus en plus de femmes à sauter le pas et à réaliser cette opération.

La réduction mammaire, qu’est-ce que c’est ?

Certaines femmes possèdent une forte poitrine en raison d’un excès de glande mammaire parfois accompagné d’un excès graisseux. Suite à la puberté, au vieillissement naturel, aux variations de poids ou encore à une grossesse, un développement anormal de cette glande peut se produire et ainsi modifier le contenu du sein. La réduction mammaire, opération de chirurgie à la fois réparatrice et esthétique, vise à alléger et remodeler la poitrine.

Cette intervention de correction chirurgicale de l’hypertrophie des seins peut être opérée dès la fin du développement mammaire, soit à partir de 17 ou 18 ans. L’opération a lieu suite à un bilan clinique durant lequel le chirurgien établit les antécédents médicaux et chirurgicaux de la patiente et examine sa poitrine afin d’établir le projet. Après ce premier rendez-vous, la patiente possède un délai légal de réflexion de quinze jours. Sachez enfin que lors d’une réduction mammaire, une partie de l’intervention peut être prise en charge par la Sécurité sociale, en fonction du volumede glande retiré.

Pour quelles raisons avoir recours à cette opération ?

La réduction mammaire est l’une des interventions de chirurgie réparatrice les plus pratiquées. En effet, il existe de nombreux motifs pour lesquels les femmes souhaitent réduire le volume de leur poitrine. L’opération peut être envisagée dans le cas d’une hypertrophie mammaire, soit lorsque les seins sont trop lourds. Une poitrine volumineuse génère souvent des douleurs dans le dos, dans les épaules et dans la nuque et entraîne parfois même une déformation de la colonne vertébrale. Certaines femmes décident de passer entre les mains d’un chirurgien dans le but de corriger une asymétrie mammaire ou une distension cutanée. Enfin, la gêne psychologique liée à une forte poitrine (difficultés à s’habiller, inconfort sur la plage et dans l’intimité, etc.) amène également de nombreuses femmes à franchir le cap.

Les commentaires sont fermés.